4 conséquences du tabac sur la santé

15 décembre 2016
tabac-sur-la-santé.jpg

4 conséquences du tabac sur la santé. Lorsqu’on prononce le mot « cancer » pour une personne fumeuse, immédiatement on pense au cancer du poumon. Puisque les signes avant-coureurs de toux et de respiration difficile sont souvent visibles.

 

Dans le cas du cancer de la bouche, la maladie est beaucoup plus sournoise.

 

Cancer de la bouche

Le cancer de la bouche peut prendre plusieurs formes. La langue, les gencives, les lèvres et la gorge peuvent être atteintes. Santé Canada estime qu’on compte des milliers de cas par année au pays. Pour les fumeurs, les risques augmentent significativement.

Le gros problème avec ce type de cancer, est qu’il est plus souvent qu’autrement découvert à un stade avancé, souvent trop tard. Le tabac sur la santé de la bouche a donc des conséquences graves.

 

Maladie des gencives

Les fumeurs développent plus souvent de la plaque dentaire, par conséquent, cela constitue un risque accru de maladie des gencives. Aussi, en raison de la consommation régulière de tabac, il y a moins d’oxygène qui circule dans le sang. Par conséquent, il devient plus difficile de guérir une maladie des gencives parce qu’il manque un élément pour aider à la guérison, l’oxygène.

De plus, les mauvaises bactéries découlant de la maladie circulent dans tout le corps et peuvent affecter d’autres organes.

 

Mauvaise haleine

Les compagnies de tabac font des campagnes publicitaires pour rendre la cigarette acceptable. Par contre, les études depuis des décennies démontrent que la composition d’une cigarette renferme plus de 4 000 produits chimiques.

Donc, l’action de fumer provoque l’accumulation de ces produits chimiques sur toute la surface de votre bouche. De plus, fumer assèche la bouche et peut particulièrement irriter vos sinus. Avec tous ces facteurs, il n’est certainement pas étonnant qu’un fumeur ait mauvaise haleine.

 

Altérations du goût et de l’odorat

Les effets néfastes du tabac sur la santé buccodentaire se manifestent beaucoup plus rapidement que les effets d’une maladie qui touche plusieurs organes, comme une maladie cardiovasculaire. En revanche, certains effets disparaissent dès l’abandon de la consommation du tabac.

  • Après seulement 48 heures, le goût, l’odorat et l’haleine s’améliorent.
  • Après 3 mois, l’état de la muqueuse buccale s’améliore.
  • Au bout de 12 mois, la santé des gencives redevient normale.
  • Après de 5 à 10 ans, le risque de cancer buccal chez un ex-fumeur est comparable à celui auquel est exposé un non-fumeur.

 

En conclusion, le tabac est hautement néfaste sur la santé de la bouche. Si vous fumez depuis plusieurs années, il est pertinent de planifier une visite et de demander à votre dentiste son opinion sur l’état de votre bouche.

Soyez vigilant !

Auteur

Martin Michaud stratège et rédacteur Web

www.intellex.marketing

 

 Pour vous aider à arrêter de fumer

 

Ligne téléphonique nationale sans frais

 

1 866 JARRETE (1 866 527-7383)

 

Autres ressources Internet

 

 

  • Acti-menu (direction de la prévention de l’Institut de cardiologie de Montréal)

 

www.actimenu.ca

 

 

  • Conseil québécois sur le tabac et la santé cqts.qc.ca

 

 

 

 

Copyright 2016. Clinique Dentaire Familiale des Promenades Drummondville. Tous droits réservés.

Une création d'EMBLÈME Communication